Notre blog

Les nouveaux téléviseurs Samsung 8K contrôlés par IA

L’année 2018 sera l’année du 8K. Tous les grands constructeurs annoncent déjà l’arrivée prochaine des nouveaux modèles lors des salons et expositions technologiques. Samsung a, lui aussi, dévoilé ses téléviseurs aux dalles 8K au CES de Las Vegas, l’occasion pour la marque sud-coréenne de présenter sa technologie contrôlée par Intelligence artificielle pour améliorer le rendu de l’image et l’expérience utilisateur.

Une meilleure adaptation des images grâce à l’IA

On rappelle qu’au lancement du 4K, la principale difficulté fut l’adaptation, ou plutôt l’inadaptation des contenus, rendant l’image reproduite peu fluide et franchement désagréable. Pour ne pas répéter les mêmes erreurs, Samsung mise sur son intelligence artificielle pour combler les lacunes éventuelles d’image. Le logiciel intelligent analyse avant de créer nouvelles images afin que le rendu final soit le plus proche de l’original. Pour l’heure, Samsung garde encore secret le prix de lancement de ses téléviseurs 8K.

Samsung connecte également ses téléviseurs à Bixby

Innovation phare depuis les Galaxy S8 et S8+, Samsung veut également connecter ses tout derniers téléviseurs 8K à Bixby, un assistant qui permet de contrôler vocalement vos appareils, à l’instar de Siri sur les appareils de Apple. Néanmoins, il faudra patienter jusqu’à la fin de l’année pour en bénéficier totalement alors que le concurrent LG, lui, a annoncé la compatibilité d’ores et déjà de ses téléviseurs avec l’assistant de Google déjà opérationnel.

Un autre article qui pourrait vous intéresser : Panasonic présente son Lumix GH5s au CES 2018

Notre blog

Panasonic présente son Lumix GH5s au CES 2018

Comme à l’accoutumée, c’est lors du CES de Las Vegas que les grands noms de la technologie dévoilent leurs nouvelles pépites. Panasonic a profité de cette occasion pour lancer son Lumix GH5s qui promet de surmonter les lacunes du GH5 en capture basse lumière. Focus sur celui qui devrait être un client sérieux de l’Alpha 7s II de Sony.

Nouvel appareil, nouveau capteur

La taille des photosites pour le GH5 était de 3,33microns. Panasonic veut passer à 4,7 avec le GH5s. Pour ce faire, le nouvel appareil est équipé d’un tout nouveau capteur, le Micro 4/3 Live MOS sans filtre passe-bas pour supprimer le rolling-shutter pour un rendu plutôt réussi, surtout pour les amateurs de vidéo qui peuvent désormais profiter d’une image 4K à 60p.

D’autres options qui devraient plaire

A noter également quelques améliorations appréciables sur le GH5s, à savoir un autofocus ultra performant en basse lumière. Ce dernier passe de -3IL sur le GH5 à -5L sur le GH5s. Panasonic a également été généreux envers ses utilisateurs en intégrant le profil V-Log et le HLG par défaut, comme pour se faire pardonner de la suppression du 6K avec un capteur à résolution plus faible de 10,2Mpx.

Pour ce qui est des connectiques et de la batterie, le GH5s reprend les mêmes accessoires que son aîné. Sur le marché depuis janvier 2018, le nouvel hybride de Panasonic est disponible à partir de 2499€.

Une autre nouvelle qui pourrait vous intéresser : Les nouveaux téléviseurs Samsung 8K contrôlés par IA

Notre blog

Le Lumix GH5s de Panasonic tient ses promesses

Lumix GH5s

Était-il temps que Panasonic écoute les doléances de ses utilisateurs ? C’est désormais chose faite puisque le Lumix GH5s haute sensibilité arrive enfin sur le marché, de quoi satisfaire une grande partie des critères demandés.

Caractéristiques et améliorations sur le Lumix GH5s

Les utilisateurs du GH5 ont dû se contenter de photodiodes de 3,33 microns malgré ses 20,3 Mpx. Panasonic a voulu rectifier le tir en choisissant le Starvis IMX294CJK de Sony et de ses photodiodes de 4,70 microns et 10,2 Mpx. Le « s » désigne donc une véritable amélioration de l’appareil. Le résultat est la possibilité pour le GH5s de proposer des vidéos en 4 K en 60p et en longGOP avec une résolution de 4 096 x 2 160 px.

Un prix affiché qui peut faire peur

Le Lumix GH5s, avec toutes ses améliorations, demande un prix plutôt élevé puisqu’il est un peu moins de 2500 €. Dans sa catégorie, cet appareil de Panasonic s’avère pour l’heure l’hybride le plus cher du marché.

Lumix GH5s vs GH5

Avec ses 10,2 Mpx, le Lumix GH5s se limite au 4 K, là où le GH5 peut aller jusqu’à 6 K notamment avec ses 20,3 Mpx. Néanmoins, le GH5s demeure un excellent outil de travail pour les vidéastes exigeants. Les GH5 et GH5s ne risquent donc pas d’entrer en conflit, s’adressant à deux clientèles tout à fait différentes.

Notre blog

Xiaomi présente sa caméra sphérique à prix mini

Mijia MADV Mini

L’ambition de Xiaomi est clairement affichée, démontrer que les entreprises chinoises ont bel et bien leur place à côté des fabricants américains, européens et coréens. Après le succès du Mijia X8Pro, la manette sans fil Xiaomi, c’est autour de la Mijia MADV Mini de faire son entrée sur le marché. Il s’agit d’une mini-caméra aux performances accrues et pourtant à prix vraiment mini.

Xiaomi propose un appareil mini, mais complet

C’est bien un concentré de technologies dont l’utilisateur bénéficie avec la Xiaomi Mijia MADV Mini. La mini caméra embarque deux capteurs de 13Mp avec une vision panoramique de 210°, de quoi réaliser d’excellentes vidéos à 360° sous format HD. Le mini port USB permet de connecter sans difficulté l’accessoire à tout appareil mobile dont les appareils photo sont trop faibles. La Mijia MADV Mini est fourni avec une application pour permettre d’éditer et de retoucher sur et tablettes les photos prises avant de les partager sur les réseaux sociaux, toujours via l’application. Xiaomi a vraiment pensé à tout.

Un prix tout aussi mini

Pour autant de technologies, on envisage un prix exorbitant. C’est justement sur ce plan que le fabricant chinois bat à plate couture ses concurrents. En effet, avec autant de technologies, Xiaomi ne vous demande que 50€ ; 50€ pour profiter d’un appareil performant, léger et pratique à la fois.

Notre blog

HP lance son scanner clipsable Z 3D

HP Z 3D

Après le lancement en demi-teinte du Sprout par HP, un ordinateur équipé d’un scanner 3D intégré, le fabricant américain retourne au fourneau en proposant cette fois un modèle à clipser de son scanner 3D. Le scanner devient un périphérique qui se fixe sur tout ordinateur pour réaliser des prises d’image en 3D, une façon pour HP de démocratiser sa technologie et d’espérer pouvoir toucher un public plus large.

Même principe, procédé différent

Le HP Z 3D reprend le même principe que celui proposé par le HP Sprout, c’est-à-dire un scanner capable de reproduire en image 3D ou 2D tout objet physique grâce au SLAM ou Simultaneous Localization and Mapping.

Le Sprout avait un inconvénient majeur, il était encombrant, réduisant considérablement la mobilité de l’appareil. C’est ce qu’a voulu rectifier HP en permettant aux utilisateurs d’installer ou désinstaller facilement le périphérique par simple clip derrière l’écran. Surtout, le Z 3D est compatible avec tous les ordinateurs portables. Enfin, légère amélioration, le scanner a aussi diminué en taille.

Le HP Z 3D disponible à partir de 599€

Rappelons que le HP Sprout était proposé à environ 5600€, un prix dont peu étaient prêts à débourser. Le Z 3D quant à lui est proposé à un prix plus convenable puisqu’il sera lancé aux États-Unis en mars prochain à partir de 599€.

Notre blog

Premières impressions sur le Sony Xperia XA2

Sony renouvelle sa gamme Xperia et lance en ce début d’année le XA2. L’appareil est prometteur, notamment avec son capteur d’image de 23Mpx. Appareil sobre et compact, ses performances restent néanmoins basiques.

Un design fidèle à la marque

Le design rectangulaire si cher à la marque a été maintenu avec le XA2. Il est vrai qu’on ne change pas une recette qui gagne. L’appareil dispose d’un écran de 5,2 pouces, raisonnable pour pouvoir tenir sans difficulté dans votre poche. La qualité de l’image est sans reproche puisque le Xperia XA2 est full HD avec une résolution de 1920×1080.

Un appareil aux connectivités basiques

Pour la connectivité, Sony est resté là aussi basique. Le XA2 propose une connexion Bluetooth, Wifi, NFC ainsi que le lecteur d’empreinte digitale. Ce qui peut néanmoins plaire aux utilisateurs, c’est que la machine est disponible en simple ou double SIM.

Le cœur de la machine

Ce qui nous intéresse davantage, c’est le cœur de la machine. Le Xperia XA2 embarque un processeur de milieu de gamme, le Qualcomm Snapdragon 630 associé à une RAM de 3Go et d’un stockage de 32Go extensible par microSD, rien de bien exceptionnel. Ce qui séduit par contre, ce sont les capteurs Sony de 23Mpx au dos et de 8Mpx de devant avec flash LED, de quoi réaliser des selfies de qualité premium.